Foyer Don Bosco - Logo_final_2

01 BP 2420 Porto-Novo
République du Bénin
Nous contacter :
Tél. fixe : 20-24-70-65
Tél. mobile : 95-95-77-35
93-98-90-01
Contactez-nous par mail

Nos activités:

image brochure site

Actualités

Conférence de Presse au Foyer Don Bosco : « Les mesures alternatives aux poursuites et à l’incarcération : une réponse éducative pour les mineurs en prison »

Dans le cadre de la politique de communication pour la promotion et la défense des droits de l’enfant du Réseau des Structures de Protection des Enfants en Situation Difficile (ReSPESD), à laquelle le Foyer Don Bosco appartient, les structures membres ont organisé et organiseront encore des conférences de presse pour mieux informer la population sur leurs actions dans la promotion et la défense des droits de l’enfant.

Ainsi le 7 Décembre dernier le Foyer Don Bosco, membre fondateur du ReSPESD a co-organisé avec ce dernier au Centre Magone de Porto-Novo une conférence de presse qui portait sur la justice juvénile et sur les mesures alternatives aux poursuites et à l’incarcération. Le Foyer Don Bosco connait bien cette thématique : En effet, depuis 2009, 56 enfants en conflit avec la loi (10 garçons en 2009 ; 9 en 2010 ; 21 en 2011 et 16 en 2012) et une cinquantaine d’enfants n’ayant pas fait l’objet de l’ouverture d’une procédure judiciaire ont été accueillis par la structure.

Conviés à 10 heures, une quinzaine de journalistes avaient fait le déplacement : presse écrite, radio, télévision (ORTB), …

Après une courte introduction de Monsieur Rama Yao KOUDORO, Président du ResPESD, sur les actions de cette structure regroupant 56 organisations intervenant dans le domaine de la protection des enfants au Bénin, Monsieur KOUDORO a présenté les enjeux de ces conférences de presse : rappeler aux pouvoirs public et aux grand public les situations difficiles que rencontrent encore malheureusement beaucoup d’enfant sur le territoire national : abus de leurs droits fondamentaux, traite, exploitation, insécurité, maltraitance, … Il a ensuite présenté le thème de la conférence et le slogan retenu : « La vie ne s’apprend pas en prison : réhabilitons et éduquons les enfants en conflit avec la loi ».

Le père Juan-José GOMEZ, Directeur du Foyer Don Bosco a pris ensuite la parole. Il a lu le communiqué de Presse préalablement remis aux journalistes présents. Le communiqué a d’abord présenté le travail du Foyer Don Bosco au Bénin depuis 1995 : accueil et écoute des enfants dans les marché, accueil dans les foyers de transit, réintégration familiale et réinsertion scolaire ou professionnelle, activités de sensibilisation, …

Le père a ensuite présenté le travail du Foyer dans la prise en charge des enfants en conflit avec la loi, placés par les juges des mineurs des juridictions de Cotonou, Porto-Novo, Ouidah, Allada, Abomey, Abomey-Calavi, Parakou et Kandi. Le père Juan-José a ensuite présenté le programme de réhabilitation mis en place par le Foyer Don Bosco qui offre aux enfants en conflit avec la loi la possibilité de prendre conscience des infractions qui leurs sont reprochées, de découvrir et de valoriser leurs talents, de continuer ou de s’inscrire dans un cursus de formation académique ou professionnelle et de renforcer les liens familiaux en vue de leurs réinsertion socioprofessionnelle. Malgré certaines difficultés dans la prise en charge de ces enfants (absence de précision relative à la durée du placement de la majorité enfants, manque de volonté de certains bénéficiaires à profiter de l’opportunité qui leur est offert, fugues, lenteur des procédures, …) le Foyer Don Bosco réaffirme que la place de l’enfant en conflit avec la loi n’est pas la prison. Seule une éducation basée sur la confiance, la prise de responsabilité, l’inscription dans un projet de vie, la formation et la restructuration familiale est crédible.

Le communiqué s’est conclu par une analyse de la situation des enfants en conflit avec la loi au Bénin : Etat des lieux des populations carcérales mineures (162 garçons et 13 filles au 31 décembre 2011 ; 261 garçons et 23 filles au 26 novembre 2012 soit une augmentation de 62%), état des lieux de la détention préventive, avancées du gouvernement béninois en matière de justice des mineurs (nominations, formations, …). Afin de créer un meilleur environnement à la mise à la mise en œuvre des mesures alternatives aux poursuites et à l’incarcération des mineurs et d’offrir une meilleure prise en charge aux enfants, le Foyer Don Bosco a formulé en conclusion les recommandations suivantes :

–          Créer et viabiliser des centres de sauvegarde pour la prise en charge des enfants en conflit avec la loi (Etat/MJLDH) ;

–          Appliquer davantage les mesures alternatives aux poursuites et à l’incarcération et ce depuis les commissariats et gendarmeries (OPJ/Parquets) ;

–          Appuyer les centres qui s’investissent dans  la prise en charge des enfants en conflit avec la loi (l’Etat et les partenaires au développement) ;

–          Accélérer le vote et la promulgation du nouveau code de l’enfant en veillant à sa conformité avec les normes et standards internationaux (tous les acteurs impliqués en l’occurrence l’Assemblée Nationale) ;

–          Assister les enfants lorsqu’ils sont impliqués dans les diverses procédures judiciaires (parents) ;

–          Insister davantage sur la morale et l’éducation civique dans les programmes d’éducation aux cours primaires et secondaires (les ministères en charge de l’éducation).

Les journalistes ont ensuite demandés quelques éclaircissements par rapport à ce communiqué. Beaucoup ont simplement pris la parole pour manifester leur pleine compréhension au problème de la protection des enfants et aux mesures alternatives à l’incarcération. Plusieurs ont évoqué la nécessité de diffuser via la radio et la télévision pour le grand public et via la presse écrite pour les dirigeants, des reportages d’informations et de sensibilisation en faveur des droits de l’enfant et de leur promotion.

La conférence de presse s’est terminée vers 12h00 et fût pour tous les organisateurs un franc succès.

Comments are closed.