Foyer Don Bosco - Logo_final_2

01 BP 2420 Porto-Novo
République du Bénin
Nous contacter :
Tél. fixe : 20-24-70-65
Tél. mobile : 95-95-77-35
93-98-90-01
Contactez-nous par mail

Nos activités:

image brochure site

Actualités

Faire tomber les murs et Construire les ponts »

Durant ces deux années et deux mois au Benin, au départ à Kandi et après à Porto Novo, il y a eu un peu de tout. Des moments de grandes joies comme de tristesse et surtout toute une lutte intérieure et quelquefois de sentiments contradictoires.
Ma plus grande joie et ma force pour commencer, c´est le Seigneur Jésus sans qui rien ne serait possible, et en seconde position, mes enfants en qui j´ai découvert progressivement le visage humain de Dieu et qui m´ont montré que pour l´amour il n´y a pas de barrière ni de religion, ni de couleur de la peau… il suffit de se laisser aimer et de donner beaucoup d´amour.
Partager avec mes enfants de la rue et des marchés du Foyer Don Bosco a été pour moi une manière d´entrer dans un monde totalement différent et varié ; quelquefois rempli de questionnements sans réponses et surtout rempli de défis.
Entrer en relation avec une autre culture n´a pas du tout été facile au départ, mais grâce à l´appui des Salésiens qui se sont faits proches de moi et m´ont accompagnée la situation était beaucoup plus supportable. Je remercie les Salésiens qui ont toujours été à mes côtés et de qui j´ai beaucoup appris et surtout avec qui je me suis rendu compte que le charisme salésien continue de vivre malgré les adversités
Je remercie les éducateurs grâce à qui je suis rentrée progressivement dans le projet pour mieux connaître la vie des enfants, pour savoir comment leur parler selon les circonstances et savoir être avec eux et les accompagner. Une grande partie de ce projet tient grâce à eux, à leur dévouement et à leur vocation. Il faut reconnaître que s´il n´y a pas de vocation et de passion, le travail devient dur.
Le chemin est long et il reste beaucoup à faire, plusieurs choses qu´il faut changer pour améliorer la qualité du service de chacun des enfants, mais comme me disait un ami… « Tout est possible » et surtout c´est ce que Don Bosco nous a laissé en héritage : continuer de faire d´eux d´honnêtes personnes.
Il faut rompre nos barrières humaines d´esprit et de cœur pour continuer de construire des ponts et de grandir comme famille chrétienne et salésienne.
Pour finir, je peux dire que plusieurs de mes rêves sont tombés, parce que ce continent qui colle à la peau et soulève les passions, m´a fait du mal au cœur à quelques occasions mais malgré cela l’espérance n´est pas perdue et cette dernière continue de m´inviter à vivre dans la joie de l´Evangile.
Patricia De La Maza
Volontaire mexicaine
Province MEG- Province AFO
web1

web2

web3

web4

web5

ART6

Comments are closed.